Jeunes, pornographie et sexualisation précoce

La pornographie est devenue le principal moyen « d’éducation sexuelle » des jeunes. De nombreux jeunes hommes croient qu’elle leur permet de découvrir ce que désire véritablement une jeune femme lors d’un rapport sexuel. Les jeunes consommateurs y découvrent les corps et y apprennent des techniques et des positions, tout en étant imprégnés d’une vision particulière de la sexualité humaine. La pornographie se focalise sur le plaisir masculin — qui est à la fois l’apogée et le but du spectacle, car après l’éjaculation tout est terminé —, et l’humiliation des femmes, laquelle se trouve renforcée par une hiérarchisation particulièrement raciste. Les codes et les stéréotypes pornographiques ont colonisé non seulement les fantasmes et les désirs, mais aussi les comportements, ce qu’a révélé notre enquête auprès des jeunes consommateurs. Ainsi, plus un jeune a commencé tôt à consommer de la pornographie, plus il a fait subir des transformations à son corps. Cette communication traitera de la pornographie et des comportements corporels (apparence et transformation) et sexuels des jeunes. Elle est basée sur une enquête auprès de 213 étudiantes.