Les enfants
face aux écrans
Ensemble
faisons le point !

École 40 bis rue Manin
Mairie du 19e arrondissement
Edupax

Paris - 30 avril 2014

Invitation

INVITATION

Le pouvoir de séduction des écrans augmente. À preuve, enfants et ados y passent de plus en plus de temps. L'augmentation du temps-écrans des enfants est d'abord et avant tout le fruit des investissements publicitaires accrus pour cibler les enfants. Aux États-Unis, ils sont passés de 100 millions$ en 1980 à 17 milliards$ en 2007. Une hausse astronomique. C'est le nombre d'enfants attirés devant l'écran qui détermine le flux de revenus publicitaires
Faut-il s'étonner que le temps consacré aux conversations familiales diminue? Des chercheurs du Michigan ont évalué qu'il était passé de 1h12/semaine en 1983 à 34 minutes/semaine en 1997. La diminution du temps de conversation en famille a aussi fondu dans plusieurs autres pays. 
Et inévitablement, les dommages engendrés par la hausse du temps-écrans s'étendent: des milliers d'études ont démontré que ces dommages sont (hélas) réels, nombreux, variés et profonds. Force est de constater que lorsque les jeunes sont privés d'un entraînement à la maîtrise des écrans, ce sont les écrans qui deviennent leurs maîtres. Et les écrans, comme l'argent, sont de bien mauvais maîtres.

Ces constats bien simples sont à l'origine de l'idée d'offrir aux écoles et aux familles des exercices (éducatifs) de déconnexion. Mais avant de vouloir se déconnecter, une question s'impose: que disent les milliers d'études concernant l'impact du temps-écrans sur la santé des jeunes?

En 5 ans, sans que personne ne leur demande, dans plus de 140 écoles de France, des parents et des enseignants ont invité les élèves à relever le Défi sans écrans !

Où cette idée farfelue est-elle née? Comment une fermeture d'écrans peut-elle conduire à les maîtriser? Et à réduire la consommation? Qu'a-t-on découvert dans les familles et les quartiers où l'on s'est déconnecté? Qu'est-ce qui a bien pu motiver des enfants à se priver de leur activité de loisir préférée? Et les adolescents à qui ont avait fait croire que leur téléphone était «intelligent», comment ont-ils survécu au sevrage? De quelles manières les parents et les enseignants ont-ils collaboré à la déconnexion? Que nous apprend l'évaluation des résultats par les jeunes, les parents, les enseignants, la collectivité? Quelles leçons tirer des efforts déployés jusqu'à maintenant en France et en Amérique? Depuis 2008, le Défi sans écrans a essaimé dans 12 régions de France. À quelles conditions la contagion va-t-elle se poursuivre?

L'école 40 bis rue Manin vous invite à un
colloque de partage et d’échanges sur la

MAÎTRISE DES ÉCRANS
Le mercredi 30 avril 2014, de 10 à 18 h 00
Salle des Fêtes, Mairie du 19e arrondissement, Paris.