Surdose médiatique et santé des jeunes :
les faits, les dommages, les solutions

Logo YWCA Logo Edupax Logo ACME

Les actes du colloque

Le 5 mai 2011

Qui Bayard, Chantal (ASPQ) • français
Biographie
Titre PUBLICITÉ POUR LES PRODUITS, RÉGIMES ET MOYENS AMAIGRISSANTS
Sujet TABLE RONDE du JEUDI APRÈS-MIDI
Résumé L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) suit le dossier des produits, services et moyens amaigrissants (PSMA) depuis plus de dix ans. Afin de documenter la présence et l’influence des PSMA sur les Québécoises, l’ASPQ a effectué, à l’automne 2010, une analyse des publicités portant sur ces derniers. Selon un sondage réalisé en 2009, 60% des Québécoises ont tenté de perdre du poids et 10% d’entre elles l’ont fait à l’aide d’un PSMA. Toutefois, ces méthodes de perte de poids ne sont pas inoffensives et peuvent nuire grandement à la santé physique et psychologique des utilisatrices. Les magazines féminins étant l’une des sources d’information privilégiée des Québécoises en matière de PSMA (25,4%)1, il semblait donc important de procéder à une analyse de ces derniers pour ensuite pouvoir agir et informer, entre autres, les divers magazines visés par l’analyse. Un nombre important d’allégations douteuses, souvent trompeuses ou fausses est repéré dans les publicités portant sur des PSMA. De plus, malgré que certaines des maisons d’édition aient signé la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée, une forte présence des idéaux de la beauté associant le corps féminin à la minceur se retrouvent dans les publicités de PSMA.
Vidéo
Diaporama

Qui Bourgeois, Julie (ANEB-QUÉBEC) • français
Biographie Julie Bourgeois a complété son baccalauréat en sexologie en 2009 et a déposé en septembre 2011, dans le cadre de sa maîtrise en sexologie, son rapport d'activités portant sur les besoins de formation en sexualité des intervenants d'ANEB Québec. Mme Bourgeois travaille à ANEB Québec depuis 2009 où elle a animé plusieurs groupes de soutien pour les personnes souffrant d’un TCA et pour les proches, ainsi que des conférences de sensibilisation dans les écoles secondaires. La diversité de son expérience terrain l'a amené à occuper le poste de coordonnatrice clinique par intérim à l’été 2010. C'est en tant que formatrice pour ANEB Québec qu’elle travaille présentement en partenariat avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée, sur une formation à l’intention des agences de mannequins du Québec.
Titre LES TROUBLES DE L'ALIMENTATION CHEZ LES ADOS : LORSQU'UNE IMAGE VAUT MILLE MAUX
Sujet TABLE RONDE du JEUDI APRÈS-MIDI
Résumé Les études démontrent, dans les professions où beaucoup d’importance est accordée au poids et à la silhouette, notamment le mannequinat, une augmentation des comportements malsains de contrôle du poids et de l’apparence. Pour certains mannequins, ces conduites peuvent rapidement se transformer en trouble alimentaire, tel que l’anorexie et la boulimie, menaçant ainsi leur carrière et leur santé. Les professionnels travaillant étroitement avec les mannequins, notamment en agences, occupent une position privilégiée pour venir en aide à celles et ceux qui sont aux prises avec ce trouble de santé mentale. C’est en partenariat avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, et la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée que l'organisme «Anorexie et Boulimie Québec» (ANEB Québec) a élaboré une formation intitulée « Lorsqu’une image vaut mille maux : les troubles alimentaires et le mannequinat ». Cette formation vise les agences de mannequins du Québec et a comme objectif principal d’amener ces professionnels à mieux identifier, comprendre et soutenir les mannequins présentant des symptômes d’une trouble alimentaire et, au besoin, de les guider vers les ressources d’aide appropriées.

Vidéo
Diaporama

Qui Chagnon, Myriam, Option consommateurs • français
Biographie Titulaire d’un baccalauréat en intervention sociale, Myriam Chagnon a travaillé pendant 10 ans auprès des jeunes en difficulté à titre d'intervenante en milieu communautaire. En 2007, Option consommateurs a fait appel à son expérience en lui offrant le poste de conseillère au volet jeunesse. Depuis, Mme Chagnon a coordonné la réalisation de plusieurs projets visant à outiller les jeunes en matière de consommation, dont les projets Argent 101, Nettoyons Écolo et Ados Zoom sur la consommation. Elle développe actuellement une trousse éducative en littératie financière en plus d’animer des séances de sensibilisation aux enjeux de la consommation dans des organismes communautaires et des établissements scolaires.
Titre ADOS ZOOM
Sujet Des adolescents produisent des documentaires vidéos sur des enjeux de consommation
Résumé «Ados Zoom sur la consommation» permet à des élèves de 4e et 5e secondaire (14-15-16 ans) de réaliser un court métrage sur le thème de leur choix en matière de consommation. Les participants sont invités à sélectionner des informations pertinentes, à faire preuve d’esprit critique et à émettre leur point de vue quant aux pressions que la société de consommation exerce sur eux. Les courts métrages font l’objet d’un concours et ceux qui se rendent en finale sont rassemblés sur un DVD servant par la suite d’outil de sensibilisation pour d’autres jeunes. En 2009-2010, plus de 2 000 élèves provenant de neuf régions du Québec ont pris part au projet.
Vidéo
Diaporama

Qui Dagenais Fannie • français
Biographie Fannie Dagenais est diététiste-nutritionniste et, depuis 2004, elle occupe les fonctions de directrice et de porte-parole d’ÉquiLibre, un organisme à but non lucratif dont la mission est de prévenir et de diminuer les problèmes de poids dans la population. C’est en 1998 que son intérêt pour la problématique du poids prend réellement forme, ce qui l’amène à s’engager au sein de cet organisme à titre de secrétaire générale, puis de vice-présidente du C.A. Elle accepte ensuite le poste de directrice, se consacrant ainsi entièrement à sa passion. Ses habiletés en communication et stratégies, développées lorsqu’elle oeuvrait comme conseillère au sein du Cabinet de relations publiques National, ont rapidement été mises à contribution pour assurer un meilleur positionnement de l’organisme et de ses programmes. Depuis qu’elle est en poste, elle a développé une expertise dans les domaines de l'obésité, de la préoccupation excessive à l'égard du poids et de l'image corporelle. Elle a également eu l’occasion d’orchestrer des projets d’envergure afin d’assurer la diffusion de programmes d’intervention dans le réseau des CSSS et le milieu scolaire. Enfin, son rôle de porte-parole l’a amenée à collaborer avec différents médias, tant écrits, radiophoniques que télévisuels, et à donner plusieurs conférences dans le but de faire connaître l’approche novatrice mise sur pied par ÉquiLibre en matière de saine gestion du poids. Madame Dagenais est titulaire d’un baccalauréat en nutrition et a complété une maîtrise pour laquelle elle s’est attardée à l’étude des comportements alimentaires des consommateurs. Elle siège au conseil d’administration du Conseil québécois sur le poids et la santé (CQPS) et à celui du Réseau action santé.
Titre TON INFLUENCE A DU POIDS, UNE CAMPAGNE « 2.0 » POUR FAIRE ÉVOLUER LES NORMES SOCIALES SUR LE POIDS ET L'IMAGE CORPORELLE
Sujet TABLE RONDE du JEUDI APRÈS-MIDI
Résumé Plus de 60 % des jeunes sont insatisfaits de leur image corporelle alors qu’ils ont pour la plupart un poids normal ou même inférieur à la normale. Pour atteindre un poids perçu comme «idéal», ces jeunes risquent fort d’adopter des comportements qui risquent de mettre leur santé physique et psychologique en danger. Avec la campagne «Ton influence a du poids», ÉquiLibre désire favoriser le développement de normes sociales favorables à l’acceptation des différents formats corporels ainsi qu’à l’adoption de saines habitudes de vie, plutôt qu’à l’amaigrissement au détriment de la santé.
Vidéo
Diaporama

Qui Hovington, Jacinthe • français
Biographie Jacinthe Hovington est Responsable des programmes en saines habitudes de vie du Réseau du sport étudiant du Québec. Elle a une formation variée: DESS de 2ième cycle en gestion des organisations, Université Laval, 2009, MSc, Sciences biomédicales, Université de Montréal, 1995, BAC en éducation physique, Université Laval, 1990, DEC en soins infirmiers, Cégep de Jonquière, 1883. Elle est responsable des programmes en saines habitudes de vie du RSEQ depuis novembre 2009. Elle a été Coordonnatrice en pratiques cliniques préventives à la Direction de santé publique de Montréal en 2007-2009. Elle a été professeure invitée au département de Kinésiologie de l’Université de Montréal, en 2000-2006, Coordonnatrice en réadaptation cardiaque, Centre de cardiologie préventive, Hôpital Notre-Dame, CHUM, 1994-2000.
Titre CONTRER LES STRATÉGIES DE MARKETING DES BOISSONS SUCRÉES
Sujet Comment le Réseau québécois du sport étudiant procède-il avec les ados : une avenue prometteuse !
Résumé Pour aiguiser le jugement critique des ados sur le marketing de malbouffe, le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) propose aux enseignants et aux élèves du secondaire des moyens pour découvrir comment les stratégies de marketing influencent leur consommation.
On les invite ensuite à passer à l’action.
L’évolution et la force de persuasion du marketing alimentaire ont fait en sorte que de nouvelles normes sociales se sont établies en faveur de la malbouffe, tant chez les jeunes que dans la société en général. Il est désormais considéré normal, c’est-à-dire acceptable et désirable, que la malbouffe soit consommée de manière quotidienne ou fréquente et que l’industrie de la malbouffe utilise son plein pouvoir de marketing pour influencer le choix alimentaire des jeunes et les fidéliser à ses produits.
Agir sur la problématique de la malbouffe dans une perspective de dénormalisation des pratiques irresponsables de marketing de l’industrie alimentaire, c’est donc agir sur les perceptions, les attitudes et les opinions du public à cet égard. Dans cette optique, le RSEQ déploie, en janvier 2011, une campagne de contre-marketing dans les écoles secondaires du Québec dont l’objectif principal est d’éduquer la clientèle cible sur le marketing, son pouvoir et ses tactiques. Un site Internet à la fois éducatif et interactif destiné aux jeunes et son entourage, constitue la première phase d’un projet plus vaste de dénormalisation de la malbouffe.
Quels sont les principaux constats quelques mois après l’implantation du projet?
Vidéo
Diaporama

Qui Julien, Mariette • français
Biographie Docteure en communication, Mariette Julien est professeure à l'École supérieure de mode de Montréal à l’Université du Québec à Montréal. Ses intérêts de recherche sont la symbolique des esthétiques vestimentaires et corporelles contemporaines. Ses dernières publications : «La mode hypersexualisée», 2010, Montréal : Éditions Sisyphe ; « La quête d’authenticité : fondement éthique de la mode féminine » in L’éthique de la mode féminine, dir. Michel Dion et Mariette Julien, 2010, Paris : Presses Universitaires de France ; « Looks rebelles, variés et authentiques » in Le dictionnaire de la jeunesse et de l’adolescence, dir. David Le Breton, 2010, Paris : Presses Universitaires de France; « Le mauvais goût au goût du jour » in L’état du goût, 2009, Paris : Éditions Peter Lang. « S’habiller devient un jeu » in Le Guide des tendances 2009. Montréal : Isabelle Quentin éditeur.
Titre TABLE RONDE du JEUDI APRÈS-MIDI
Sujet LA MODE HYPERSEXUALISÉE
Résumé La mode hypersexualisée, une esthétique à l’image des images. La mode hypersexualisée reflète les images véhiculées dans les médias et sur Internet. Difficile de ne pas reconnaître l’impact de la sexualisation à outrance de l’image de la femme sur la construction de l’identité féminine contemporaine. De la même façon, force est de reconnaître que le matraquage de codes pornographiques dans l’espace public contribue à promouvoir un idéal féminin très stéréotypé qui répond aux fantasmes masculins. Ajoutant à cela les émissions de téléréalité ainsi que les nouveaux sites de réseautage sur Internet axés sur le dévoilement de l’intimité lesquels entraînent à l’impudeur. On ne peut s’étonner que l’esthétique corporelle et vestimentaire contemporaine des femmes soit colorée d’autant de codes liés aux univers de la prostitution, du sadomasochisme, du bondage et du fétichisme.
Vidéo
Diaporama

Qui Papineau, Élisabeth • français
Biographie Elisabeth Papineau est anthropologue et chercheure responsable du dossier des jeux de hasard et d’argent à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Elle est également chercheure invitée au Département d’anthropologie de l’Université de Montréal et professeure invitée à l’ENAP.
Elle est notamment auteure de l’évaluation du programme expérimental, des avis de santé publique de l’INSPQ sur le moratoire sur les ALV, sur le déménagement du casino et sur l’implantation des salons de jeu. Ses travaux actuels portent principalement sur les défis de la prévention des problèmes de jeu, les impacts des modalités de jeu émergentes, dont le jeu en ligne, les appareils de loterie vidéo et les liens entre le marketing de la loterie et la défavorisation sociale.
Titre JEUX D'ARGENT EN LIGNE ET JEUNES
Sujet Problèmes éthiques et de santé publique soulevés par l'initiation précoce, la légitimation et l'accessibilité
Résumé Avec la pénétration d’Internet dans les foyers et la diversification des opportunités de jeu en ligne, les données épidémiologiques ont commencé à témoigner récemment d’une proportion significativement plus élevée de problèmes de jeu parmi les joueurs en ligne.
Certaines données soulèvent davantage d’inquiétudes pour les jeunes et parmi les joueurs de poker en ligne. Entre 2006 et 2008, le pourcentage des élèves québécois s'adonnant aux poker en ligne a doublé pour atteindre 5 %. En sus des centaines de sites disponibles, le jeu en ligne est aussi offert par l'État québécois depuis décembre 2010. Nous aborderons les problèmes éthiques et de santé publique soulevés notamment par l'initiation précoce, la légitimation du jeu et son accessibilité pour les jeunes.
Vidéo
Diaporama

Qui Saucet, Marion (F) • français
Biographie Détentrice de M.Sc Physiologie, spécialité Nutrition humaine, Madame Saucet s’est jointe à la Coalition Poids en juin 2009, en tant que stagiaire, et elle occupe désormais le poste d’analyste‐recherchiste en marketing alimentaire. Titulaire d’un Master 1 en Physiologie et Neurosciences, elle a poursuivi son cursus par un Master 2 «Biotechnologies, Agro‐ressources, Aliment et Nutrition, spécialité nutrition humaine». Elle s’intéresse aujourd’hui au vaste dossier des boissons sucrées, notamment aux stratégies marketing qui les entourent et qui visent les jeunes.
Titre LA RECETTE MARKETING DES BOISSONS SUCRÉES : C'EST PAYANT !
Sujet Que propose la Coalition POIDS aux Québécois et Québécoises ?
Résumé Dès leur apparition au XIXième siècle, les boissons gazeuses investissent rapidement les plateformes médiatiques alors disponibles. Aujourd’hui, le marché des boissons sucrées a littéralement explosé et la diversité de l’offre est sans précédent. Au Canada, on compte notamment 30 marques différentes de boissons gazeuses et plus de 200 saveurs. Cette nouvelle disponibilité influence alors indéniablement les habitudes de consommation. Pour preuve, la consommation de boissons gazeuses au Canada a doublé entre 1971 et 2001.
Devant l’abondance de ces boissons et la concurrence qui en résulte, les industries rivalisent d’ingéniosité pour positionner leur produit sur le marché : politiques de prix attractives, emballages toujours plus séduisants et initiatives promotionnelles innovantes sur les plateformes médiatiques existantes. Les jeunes semblent alors être une cible privilégiée pour l’industrie des boissons gazeuses et énergisantes. Ces techniques marketing astucieusement mises en œuvre sont probablement, en grande partie, responsables de la consommation actuelle de boissons sucrées.
Pourtant, l’impact de ces boissons sur la santé est de mieux en mieux documenté et soulève de nombreuses inquiétudes chez les professionnels de la santé.
Vidéo
Diaporama

Qui Soucy, Marie-Hélène • français
Biographie Marie-Hélène Soucy est spécialiste en éducation et responsable au Secrétariat à la condition féminine, depuis près d’un an, de la promotion de modèles et comportements égalitaires. Détentrice d’un BAC en éducation préscolaire et primaire et d’une maîtrise en administration et politique scolaires, elle a été enseignante, chargée de cours à l’Université Laval et professionnelle pour le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport pendant 3 ans. La promotion des rapports égalitaires, elle le vit au quotidien, puisqu’elle est aussi mère de trois adolescentes.
Titre LA CHARTE QUÉBÉCOISE POUR UNE IMAGE CORPORELLE SAINE ET DIVERSIFIÉE
Sujet TABLE RONDE du JEUDI APRÈS-MIDI
Résumé En 2006, les décès de deux mannequins des suites de l’anorexie ont marqué la scène internationale et provoqué des réactions dans plusieurs pays. Différentes approches ont alors été prises par certains pays d’Europe et d’Amérique. Concrètement, certains pays et milieux ont pris la décision d’exiger, pour les mannequins, un indice de masse corporel de 18,5 ou plus, ainsi qu’un suivi médical. En France, une charte d’engagement volontaire sur l’image du corps a été élaborée en 2008.
Plus près de nous, au Québec, deux adolescentes de 16 ans, Léa Clermont-Dion et Jacinthe Veillette, ont déposé, à l’automne 2007, une pétition à l’Assemblée nationale dénonçant les images de maigreur dans les médias. Ainsi, à l’automne 2008, un comité comptant une trentaine de membres des différents secteurs et du gouvernement a été mis sur pied. Le lancement officiel de la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée s’est déroulé le 16 octobre 2009.
Une campagne de sensibilisation visant la signature de la Charte en ligne a aussi été lancée en 2010 et a permis de recueillir, jusqu’à ce jour, près de 20 000 signatures. La mise en œuvre de la Charte se poursuit et le plan d’action pour 2010-2013, lancé en décembre dernier, couvrira quatre orientations impliquant les jeunes et l’industrie de la mode et de l’image et permettant un rayonnement au Canada et à l’échelle internationale. Un suivi systématique de ce plan d’action est déjà en place.
Vidéo
Diaporama